mardi 21 juin 2011



L'autre jour, j'étais chez moi, en train d'attendre que le Petit Journal commence, et je me suis dit : non mais bon, va falloir arrêter avec les pub pour le parfum, là.

C'est vrai quoi, la fête des mères est passée, la fête des pères aussi, je vois pas l'utilité de faire de la pub en continu pour un produit que tu achètes tous les deux-trois ans. (Et encore, la plupart du temps, quand t'es une fille, tu attends qu'on t'en offres. Dans l'intervalle tu pues, c'est pas grave.)

Le problème des pubs pour les parfums, c'est qu'ils sont obligés de jouer sur l'inconscient pour te les faire acheter. Ils peuvent pas te vendre ça comme ils te vendraient un baril de lessive.

- Avec un parfum X, l'odeur s'en va en quelques minutes, et ensuite les gens froncent le nez quand ils sont à côté de moi dans le métro. Mais avec Chanel n°5, je peux puer la vieille mamie bourgeoise toute la journée !

Du coup ils y vont à force renforts de métaphores et de suggestions subliminales, et, surtout, ils te filment le tout comme si c'était un court-métrage d'art et d'essai. C'est jamais des situations qui ont quoi que ce soit à voir avec le parfum, en fait. C'est pas genre une belle nana qui marche dans la rue, tout le monde se retourne sur elle, et elle sourit mystérieusement, et après on nous montre le parfum et on se dit ouah il a l'air de sentir trop bon !

Non, à la place, t'as des Japonaises qui sortent des cheminées (genre les ascenseurs c'est trop mainstream) et elles font pousser des coquelicots partout sur les toits de Paris, façon ma sorcière bien-aimée. Et bon, tu te dis ça va, y'a quand même un rapport évident, le parfum s'appelle Flower, et y'a des fleurs partout. Ça passe.

Mais après y'a d'autres trucs un peu plus chelou. Par exemple, pour Midnight Poison, y'a une pub où Eva Green attend minuit en faisant rien d'autre que de se regarder dans un miroir (et sinon, les chevilles, ça va?), ensuite elle galope un peu partout pour arriver à sa soirée à temps (ben oui Narcisse, mais si t'avais passé moins de temps à t'admirer t'aurais pu prendre le métro comme tout le monde). Et puis quand elle a fini de courir, elle s'aperçoit qu'il est trois secondes avant minuit, alors elle attend encore un petit peu (pas essoufflée du tout d'avoir couru en crinoline de trois mètres de long). Et puis elle se balance d'une corde et tous les invités font ouah mais c'est super ! Alors ensuite Eva Green elle kiffe, pendant les 10 secondes qui restent tu la vois kiffer. Ah les gens m'aiiiiment, ah ah mais c'est trop géniaaaal, attention pose sexy! Pose sexy qui dure 6 secondes, parfaitement naturelle. C'est la fin. Et donc, monsieur Dior, si je mets ton parfum, je devrais me saper comme une gothique et me balancer des balcons, et passer toutes mes soirées avant minuit à me scruter dans le miroir? Même pas une petite Game Boy? Elle est bien triste ta vie, dis donc.

Mais les pubs pour le parfum qui remportent la palme, c'est incontestablement les Chanel n°5. Les mecs, ils s'entourent de réalisateurs ultra-prestigieux, ils se payent les plus grandes stars d'Hollywood, ils te font des pubs en forme de courts-métrages de 10 minutes, tout ça pour essayer désespérément de te faire oublier que leur parfum, en fait, il fouette. (C'est pas leur faute, c'était la mode de l'époque, mais sauf que à force de garder jalousement la même recette, eh ben maintenant, ça sent le truc qu'on met quand on est née dans les années 20. Ça sent pas Nicole Kidman. Ça sent Liliane Bettencourt. Faites-vous une raison.)

Bref. Quand tu te tapes la version intégrale de la pub, ça passe. (Sauf qu'à la fin, t'as quand même un peu l'impression d'être un pigeon, parce que tu croyais regarder un vrai court-métrage, et il s'avère qu'en fait on veut juste que tu achètes des trucs.) Mais les versions pour la télé, je dis pourquoi, oh pourquoi avoir donné le montage à une personne qui était manifestement cocaïnomane et épileptique en même temps? 

Je passe sur la pub Dior homme qui est une véritable boucherie en version courte, parce que ça n'a rien à voir avec le truc de base, ça fait juste mièvre alors que dans la version longue non (enfin pas trop). (Faudra quand même qu'on m'explique comment le réalisateur peut trouver ce scénario plausible : la meuf elle a Jude Law nu en face d'elle, et elle l'aide à s'habiller! Mais chérie, tu tends le bâton pour te faire battre.) Passons aux pubs Chanel. (Dis donc ça devient un vrai blog beauty ici. Je devrais déménager à Paris.)

Nicole Kidman est la plus célèbre femme du monde. Elle s'échappe dans un taxi et rencontre le mec qui fait la pub pour Tchin-Tchin d'Afflelou. Elle l'embrasse sous les feux d'artifice. Elle dit qu'elle s'en fout de revenir à la célébrité, mais en fait elle se casse quand même. En attendant, on sait pas qui, quoi, comment, et en plus on doit se taper Nicole Kidman dans le plus mauvais rôle de sa vie. ("Je suis danseeuuuse!")

Audrey Tautou court pour attraper le train, mais elle le rate. Ah en fait non, elle est dedans. (Ellipse temporelle!) Un mec passe derrière elle et en profite pour sentir son cou au passage (c'est pas du tout glauque). Ensuite elle arrive pas à dormir, l'autre mec glauque veut la pécho mais finalement se ravise, ensuite Audrey Tautou court dans une ville au soleil levant, puis d'un seul coup elle est sur un bateau (ellipse spatiale!), elle prend une photo, et c'est le mec du train. Et là paf! Elle est re-dans une gare, et le mec du train s'approche d'elle et l'embrasse (ellipse scénaristique!), et même pas elle le gaze au lacrymo! Non non, pas de souci, renifle-moi la nuque tant que tu veux espèce de fétichiste.

Le problème avec le parfum, c'est que comme c'est un produit de luxe, les publicitaires mettent un imaginaire du luxe partout autour. Comme si c'était encore un truc réservé à la jet-set. Comme si madame Dupont qui va acheter tous les matins son pain en charentaises, elle avait pas le droit de s'asperger de Chanel avant de regarder les Feux de l'Amour en épluchant ses patates.

Je sais pas pour vous, mais moi, j'ai pas besoin qu'on fasse semblant de me vendre du rêve, quand en réalité, on me vend juste du parfum. C'est pas vraiment des situations auxquelles on peut s'identifier.

Par exemple, Charlize Theron se met à poil en nous disant qu'elle en a marre de tout ce bling-bling, de tout cet or et tous ces diamants, et qu'elle préfère être elle-même simplement. Ah mais écoute tant mieux pour toi, moi aussi j'aimerais bien en avoir marre d'avoir plein d'or et de diamants. Ça doit être trop cool d'être ton amie au quotidien :

- Han, j'en ai marre ! Mon collier en diamants est trop lourd! Mes escarpins Minelli sont trop serrés! Ma robe Dior est trop petite pour mes nichons gigantesques! Je reçois des Oscars que quand je me mochise! Brad Pitt m'a pincé les fesses sur le tapis rouge de Cannes! Ma vie est vraiment horrible!

Difficile de s'y retrouver quand tes problèmes quotidiens sont plutôt de l'ordre de "je viens de finir mes céréales et on est samedi soir, qu'est-ce que je vais bien manger demain matin", ou encore "ma Clio vient de perdre son pot d'échappement sur l'autoroute", ou pire, "ma dernière culotte propre est trouée de partout et n'a plus d'élastique, si jamais j'ai un accident je vais me taper la honte de ma vie à l'hôpital". 

Moi je voudrais un parfum qui exprime ce genre de choses. 

On l'appellerait "faut vraiment que je m'achète une machine à laver", by Tindomerel. (Ça sonne bien, je trouve.)

4 commentaires:

  1. chevelure-exquise21 juin 2011 à 06:50

    Et ben moi je l'acheterais ton parfum. En attendant qu'il sorte, tu m'en veux pas si je continue a m'asperger d'Angel ou de Chloé hein ^^

    RépondreSupprimer
  2. "By Tindomerel" donne bien, mais le nom du parfum est un peu long^^ (Sinon, il y a "Panne d'oreiller" (qui n'a strictement rien à voir avec ton titre, mais c'est chouette comme nom, tu sens presque l'odeur de rat crevé parce que t'as pas pu te brosser les dents avant de partir, tout ça).

    Et pour Kenzo, j'ai une hypothèse pour l'interprétation : ça veut dire que même à la ville, tu peux sentir la campagne (elle renifle quand même les fleurs, hein), mais ils ont pas mis les vaches sinon ce serait nettement moins vendeur.
    (Et les japonaises parce que... bah, on va dire que Kenzo est japonais, j'en sais fichtrement rien, moi !)

    RépondreSupprimer
  3. "Exams" by Tindomerel on sent bien aussi les semaines d'hygiène négligée à cause du stress, les dessous de bras auréolés dans l'amphi mal climatisé ^^

    RépondreSupprimer
  4. Ah ah ah ah ton article m'a fait trop rire c'est trop vrai et en plus tu m'as appris des trucs ! càd les noms de Charlize truc et d'Eva Green, à chaque fois que je voyais leur pub je me disais "mais qui sont ces filles ? j'ai déjà vu leur tête ailleurs que dans une pub mais où ?" mais j'ai jamais eu la foi de chercher, et enfin, j'ai la réponse. (et la pub de Midnight Poison est réalisée par Wong Kar Wai, mais pourquoi, il descend dans mon estime d'un coup ! (j'ai vu que My Blueberry Nights j'avais bien aimé (encore que j'ai un doute c'est bien lui qui a réalisé My Blueberry Nights ?))(ouhlà je suis perdue dans mes parenthèses, zut, je vais en mettre trois au pif pour finir, voilà)))

    RépondreSupprimer