samedi 29 mai 2010

Don't they know it's the end of the world

 (Eh ouais. Des vrais toits en chaume. Ça c'est quand même super classe.)


Bon, alors je pars dans deux jours. 

Mes valises ne sont absolument pas prêtes. Enfin si, j'ai une valise pleine à craquer de fringues et de dictionnaires, mais j'ai pas pu remplir ma deuxième valise (celle pour les chaussures et les romans) parce qu'elle sentait le vomi. Comment ça se fait que ma valise sente le vomi, j'en ai aucune idée, en tout cas c'est pas moi qui ai vomi dedans (je pense que je m'en souviendrais). Je doute aussi que ma coloc soit entrée dans ma chambre pendant mon absence pour le seul but de vomir dans le coin où je mets les sacs de voyage. Et on n'a pas de chat. Le mystère reste entier. (Du coup mon sac s'apprête à passer la nuit dehors, arrosé de Fébrèze.)

Bref. 

Le plan de départ, c'était : avoir l'air triste de partir pour ne pas froisser mes collègues qui sont des gens super, mais jubiler intérieurement : plus de cours! Plus d'entraînements aux oraux avec mes sous-doués du bocal! Plus besoin de les entendre répéter "Je aller le piscine" trois fois par jour avec des envies de meurtre, parce que j'ai passé les six derniers mois à leur apprendre à conjuguer le verbe "aller" au présent de l'indicatif. Plus de Kettering! Plus besoin de prendre le train pour aller au cinéma! Plus besoin de passer mes samedis soirs en pyjama devant les Experts! (En France je le ferai quand même, mais ce sera par CHOIX.)

Adieu, grisaille de l'Angleterre, adieu ces murs de brique que je trouvais si mignons en arrivant et qui me sortent par les orbites. Adieu les repas du pub qui semblaient si exotiques à mon arrivée (et maintenant j'ai la nausée rien qu'en voyant les mots "sausages and mash"). Bonjour, l'Alsace! Tes vignes verdoyantes, tes châteaux, tes villes fleurant bon la culture et la jeunesse. (C'est pas qu'il y ait pas de jeunes ici. C'est juste que c'est des jeunes un peu plus jeunes. Genre, entre 1 et 10 ans, ce genre de jeunes.)

Bonjour aussi Professeur Flaxou qui se meurt lentement d'ennui à Nancy (tu m'étonnes. Peu importe si on en est loin ou proche, être hors d'Alsace, c'est toujours une épreuve.) Bonjour mon papa et ma maman, bonjour ma soeur et mon chat, bonjour mon ours en peluche de trois mètres de haut.

La fête, quoi. Une semaine que je me trémousse tous les matins sous ma douche en chantonnant "Bientôt je serai en France-euh, bientôt j'aurai une douche avec de la pression même si je suis au deuxième étage-euh!"

C'était plutôt bien parti. 

Mais aujourd'hui, pour mon dernier jour, mes élèves de Year 11 (équivalent de la Seconde) m'ont offert une carte presque aussi grande que moi, et truffée des fautes d'orthographe les plus adorables que j'ai vues de ma vie, en me disant "Tu vas manquer nous." 


(Je vous conseille vivement de cliquer pour voir l'image en grand. Les dessins valent surtout le coup.)

Alors je leur ai fait la bise à chacun et ils sont devenus tout rouges (bande de prudes). Et puis Matthew, mon élève préféré (je sais, je devrais pas avoir de préféré, mais je suis humaine après tout, et il joue de la guitare) m'a prise à part et m'a offert un paquet de Maltesers et un CD des Red Hot Chili Peppers en me disant "Je suis triste parce que c'est dernier jour de tu." 

Et j'ai eu une bête envie de pleurer, alors que c'est débile, je veux même pas faire prof, mon avenir glorieux d'interprète/traductrice/diplomate (selon la branche dans laquelle ils m'acceptent à l'ITIRI) /assistante en Russie (selon si l'ITIRI m'accepte pas du tout) me tend les bras, et moi je suis là à regretter quatre morveux qui vont m'oublier dès qu'ils auront le dos tourné. Conne.

Alors j'ai pris une grande inspiration et je me suis dit, maintenant ça suffit les bêtises, pense à tout ce que tu vas retrouver, pense comme ça sera bien de plus avoir à enseigner! Quel bonheur et quelle simplicité de redevenir étudiante, de devoir juste s'asseoir et absorber le savoir, au lieu de devoir le diffuser dans des crânes d'oeufs!

Ça m'a remonté le moral. 

Mais ensuite je suis allée faire ma toute dernière heure de cours à l'école primaire, et ils m'ont donné ça :



Voilà, c'est malin.

Maintenant, je veux plus partir.

8 commentaires:

  1. C'est trop mignon, je comprend que ça puisse être très dur... c'est toujours au moment où l'on part qu'on s'en aperçoit.. ça va aller :) ya ton boyfriend qui t'attend..

    RépondreSupprimer
  2. Ils sont mignons comme tout avec toi :)
    (Mais je vois que tu ne leur as pas bien appris à conjuguer le verbe "être" ! ^^)
    Mais t'inquiètes pas, je suis sûre qu'il y a plein de gens mignons qui t'attendent en France !

    RépondreSupprimer
  3. Anne-Laure (toujours la même)29 mai 2010 à 22:42

    Ah oui, encore une chose : c'est quel Matthew, ton préféré ? Parce qu'il y en a 4 apparemment (tu te rends compte qu'ils constituent presque la moitié de ta classe ? Vive l'originalité des prénoms, au moins Kenzo, ça aurait changé^^)

    RépondreSupprimer
  4. (Non mais en fait il y en a pas tellement des Matthew, ces quatre-là sont les seuls Matthew de toutes les classes de cette année! Faut croire qu'ils ont une prédisposition pour le français.)

    Mon Matthew préféré c'est celui qui a écrit le mot en bas à droite.

    RépondreSupprimer
  5. C'est vraiment adorable en tout cas ! C'est sûr que dans ces cas-là, c'est dur de partir... Mais Prof Flaxou attend sa méduse préférée ! xD

    RépondreSupprimer
  6. Je KIFFE le dessin du cuistot qui part à la chasse aux snails et aux frogs ^^ c'est trop mignon :)

    RépondreSupprimer
  7. Aaah, je passais ici pour me changer les idées, mais que vois-je ? "Nancy" !!! ... Nancy... Nancy... Nancy où demain je vais passer mon entretien... Demain où ma vie sera décidée :o.

    Bref.

    Sinon les mots sont tout mignons, ça me rappelle le petit frère de ma correspondante qui était trop triste que je quitte l'Espagne. Là du coup t'en as dix de plus qui te regardent tristement, aïe, je comprends que t'aies du mal à partir.. (pense à la douche AVEC la pression)

    RépondreSupprimer
  8. so "welcome back" maidala ! gell ! (Ouh pinaise mais t'as raté Kansas qui est passé à 100 % Mag !! Ce mec c'est une star ^^) (et le naze de journaliste a parlé de sa chanson "route sixty-seven" alors qu'on sait bien que c'est SIXTY-SEPT !! C'te honte.)

    RépondreSupprimer