lundi 3 novembre 2008

souvenir



Il y a des trucs dont j'ai envie de me rappeler, et que j'ai envie d'écrire ici, même si ça n'a aucun sens. Par exemple, je voudrais me souvenir de la soirée du 31 octobre.


Sarah et moi qui prenons le train avec ma prof de version russe, heureusement que j'avais fini mes devoirs sinon je me serais sentie trop coupable. On a poireauté une heure dans le froid et laissé passé un TGV alors que pour une fois on avait le droit de monter dedans. Sarah qui avait peur des trains quand ils passaient sans s'arrêter. Mes astuces de parking gratuit et mon parapluie qui dit non c'est nul de rester tendu sur les branchies, c'est pas cool. Mais en le penchant un peu ça faisait encore au moins douze centimètres carrés de tissu pour protéger nos chevelures exquises et brushingées.

L'appart de Fla et Jérôme qui pue la clope, moi qui ose jamais retirer mes chaussures au cas où je me ferais manger les orteils par un rat, et Sarah qui s'exclame en rentrant :


- J'espère qu'ils m'ont laissé un peu de vaisselle ! Ouais super, elle a eu le temps de moisir dans l'évier, je vais pouvoir nettoyer tout ça ! Oh, la cuisinière aussi est sale ! C'est génial !


Y'avait aussi les discussions entre filles alias "quel gros connard quand même, t'as eu trop raison de le laisser te larguer" pendant que les garçons qui ne s'étaient pas vus depuis longtemps ont fêté ça en conséquence, avec des tapes viriles sur l'épaule et des longues discussions :


- Ça fait plaisir de te voir.

- Toi aussi.

- Soul Calibur ?

- Et comment.


Et nous à côté on écoutait Julia Nunes et une fille qui joue du piano en chantant en anglo-russe, et on disait des choses sur nos mecs, ou nos ex, ou nos presque-mecs, en renversant de la pizza sur le pantalon de Coralie et la couette de Fla.


On a joué au Cluedo comme des vieux, y'en a même un qui a proposé le colonel Moutarde avec le chandelier dans la bibliothèque, comme dans la pub de 1989. C'était la première fois que je jouais, et je dois avouer que j'aimais bien les règles de fin de partie, quand tout le monde en a eu marre et a commencé à regarder les cartes des autres. C'est quand même moi qui ai dit en premier qui c'était (madame Rose avec la corde dans le petit salon). Donc théoriquement c'est un peu comme si j'avais gagné.


Et puis le loup-garou, pour une fois que c'était moi le loup, il a fallu que je le fasse brûler au premier tour, en plus j'avais bien fait exprès de pas manger Flavien pour qu'on me soupçonne pas. La prochaine fois ce sera pas de pitié pour les croissants.


Le jugle-speed, aussi la première fois que j'y jouais. Et je pense que c'était un peu évident parce que j'arrêtais pas de faire :

- Oh ! Oh ! Ah mais zut alors.


Parce que, les rares fois où je comprenais un tant soit peu ce qui se passait, je me faisais doubler. Au final, les autres ont tous gagné grâce à moi, tellement je perdais.


Peut-être aussi que c'était tant mieux pour eux, parce que Coralie qui hurlait "OUIIIIII" ou "VAS-YYYYYY !!!" alors qu'elle jouait même pas, juste comme ça, pour nous motiver et se faire détester des voisins (elle s'en fout elle habite pas là officiellement), c'était un peu perturbant.


A peu près aussi perturbant que la mutation de la voix de Professeur Flaxou, qu'on aurait dit qu'il cherchait où étaient passés ses testicules (est-ce qu'on dit un testicule ou une testicule ? J'ai un problème d'accord à résoudre) et aussi son geste à la Superman sauvant le monde quand il essayait de prendre le totem.


Coralie qui veut jouer à Guitar Hero tout le temps, même quand on joue, même quand on mange, même quand on veut tous aller dormir
, bientôt on l'enverra chez les Amoureux des Guitares en Plastique Anonymes (ou AGPA).


- Allez qui est-ce qui se fait un clash de guitares avec moi sur Blue Oyster Cult ? Allez les gars ! Allez !!! Allez !!!

- Coralie, il est trois heures du matin. Il est temps de débrancher la Playstation.

- Allez, bande de p'tites tapettes, venez m'affronter ! Ou sinon c'est pas grave, je vais me faire un solo des Rolling Stones. J'ai pas besoin de vous. Je m'arrête quand je veux.


C'est le genre de soirée que j'aime. Après je reste dormir chez Professeur Flaxou.


- Eh ?

- Ouais ?

- Vous avez parlé de quoi quand vous étiez toutes dans ma chambre ?

- De rien, c'est pas intéressant.

- Vous avez parlé de l'ex à Sarah ? Vous avez parlé du presque-mec de Caro ? Tu leur a dit des trucs sur moi ?
- Ouais, j'ai dit que tu pétais au lit.

- Oh nan vas-y t'abuses ! On avait dit que tu leur disait que j'étais un bon coup comme ça si jamais on se largue je peux toutes les pécho sans même faire d'efforts.


Genre.


- Eh ben tu feras des efforts et puis c'est tout.

3 commentaires:

  1. Le jungle speed c'est un jeu de vicieux, d'abord.

    RépondreSupprimer
  2. chevelure-exquise7 novembre 2008 à 11:01

    Dommage qu'il soit aussi tard, que tout le monde soit couché chez moi et que l'ordinateur soit dans le couloir sinn j'aurais vraiment, vraiment rie en lisant cet article (genre avec les larmes et tout). j'ai du me contenter de petit pouffement et de rire silencieux mais c'etait drole quand meme hein ^^

    et j'aime faire la vaisselle de Fla et jay, ça fait que je me sens utile dans l'appart et tu as oublié de dire que si tu t'es fait bruler au premier tour, c'est parce que j'ai le loup-dar et que je sais cash qui sont ou qui est le loup ^^ J'ai tjs pas compris d'ailleurs, pk la personne qui est le loup ne me bouffe pas des le 1er tour. vu qu'apres je serais morte, plus le droit de parler dc je peux pas dire qui je soupçonne (meme si dans nos parties, les morts parlent quand meme ^^).

    hé t'as vu d'ailleurs j'ai mis la video du jungle sur tutube et sur on blog aussi.

    Bisoux ma belle. Tu me manques deja.

    Jte kiffe :p

    RépondreSupprimer
  3. Chevelure-exquise7 novembre 2008 à 11:06

    PS: j'adore l'idée du sapin mort en image. Y'a que nous qui pouvons comprendre pouquoi, a une soirée d'Halloween tu mets un sapin.

    Noel forever!

    RépondreSupprimer